Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2017

Tristesse

Tristesse

D'un corps contraint, ne sachant sortir de sa condition,

Travailleur menacé par le spectacle d'un gouffre.

Tristesse de l'insurgé, face à la violence qui l'arrête,

Figé dans son expression ratée, manquée, déjà calculée par l'empire.

Tristesse de l'agent de la machine

Dont chaque pas est asphyxié

Vend et achète ce qu'on lui dit, soumis aux horaires du marché.

Tristes rues aux enseignes prévisibles

Toujours plus policées au bon ordre

D'un commerce qui ne profite plus aux vivants.

Triste art populaire,

Instrument à rendre triste

Par l'étalage grandiose d'un bonheur inatteignable.

Tout le monde est bien triste et ma rage finira par s'éteindre par l'amour des lueurs,

                                           Car la lumière luit dans les ténèbres, et nous la cueillons.

18:25 Publié dans texte | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire